Pauline Schwartz : une adepte de l’automassage engagée dans le mouvement #ChallengeAutomassage


Pourquoi es-tu engagée dans le défi #challengeautomassage ?

Depuis plus de 1 an, je me passionne pour les automassages. J’ai découvert cette pratique, car dans mon ancien travail d’ingénieure en santé et sécurité je chercherais une façon de prévenir les troubles musculo-squelettiques des personnes travaillant sur des lignes de production en industrie. 

Je suis fascinée depuis toujours par l’humain, que ce soit au niveau psychique ou corporel. J’ai d’ailleurs passé le concours de massothérapie en France, mais faute de l’avoir eu, je me suis réorientée.

Je me suis engagée dans le défi #challengeautomassage, car ce que j’aime par-dessus tout c’est de transmettre, pouvoir donner au plus grand nombre de l’autonomie pour prendre soin de soi physiquement, mais aussi mentalement. C’est une façon pour moi de donner de l’amour.

Nous sommes dans des environnements qui nous demandent de plus en plus d’aller vite avec le corps et qui causent une charge mentale qui s’alourdit. J’ai eu envie de partager un moyen simple, intuitif de se reconnecter à soi en quelques minutes. J’ai envie d’œuvrer pour construire l’école de demain alors quand Raphaël m’a proposé de rejoindre le challenge pour apporter soutien aux ados et aux jeunes adultes face au stress de cette période, j’ai été très enthousiaste.

Qu’est-ce qui te procure de la joie dans ton métier ?

J’anime des ateliers pour les salariés en entreprises, tous ces ateliers sont en ligne, mais ce que j’aime malgré la distance ce sont les échanges avec les salariés, de pouvoir contribuer à leur bien-être, sentir qu’ils ont passé un bon moment. J’éprouve beaucoup de joie à me dire que j’utilise mon temps pour procurer un bien-être mental et physique à chaque personne qui assiste à mes ateliers. 

La majorité d’entre nous passe la plupart de son temps au travail alors faire vivre l’automassage dans des entreprises est pour moi une grande victoire.

Qu’est-ce que tu fais pour te détendre ou te redonner de la vitalité ?

Pour me détendre j’adore m’allonger poser mes mains sur le ventre et juste me laisser bercer par ma respiration. J’écoute parfois des « sound bath », il s’agit de bols en cristal qui vibrent et font vibrer nos cellules sur certaines fréquences. Bien sûr, je suis moi-même première adepte des automassages pour me détendre notamment au niveau des mâchoires. 

Pour me redonner de la vitalité, j’adore danser sur une playlist qui me met la patate (qui me donne de l’énergie) ! Si je ne peux pas, l’automassage des oreilles me redonne un coup de boost.

Pour en savoir plus

Pauline travaille depuis chez elle. Elle est Française, de Toulouse, mais elle habite depuis peu à Lausanne en Suisse.

Elle développe son activité d’animation d’ateliers d’automassage en ligne pour les entreprises. Elle prévoit également poursuivre l’aventure en proposant des ateliers pour les particuliers.

Rendez-vous avec Pauline sur Instagram à @automassages.
Ça va de soi !

Susie-Anne Lecavalier : une massothérapeute engagée du mouvement #ChallengeAutomassage

Susie-AnneLecavalier

Pourquoi es-tu engagée dans le défi #challengeautomassage ?

Mon métier principal est secrétaire administrative dans un cégep. Comme on dit, les murs ont des oreilles et je sais combien les étudiants ne sont pas bien en cette période. Ils voudraient être sur place et cela les angoisse d’avoir à faire des cours à distance, de ne pas être en classe avec leurs camarades et ne pas avoir un vrai contact avec leurs enseignant.e.s. 

Selon moi, le #ChallengeAutomassage fait partie d’une solution pour calmer leur anxiété et leur stress dus à cette peur d’échouer leur année. Je suis la première à dire qu’il est important de prendre soin de soi, autant pour le physique que pour le mental et je participe au challenge pour propager ce mouvement et pour faire partie de cette solution.

Qu’est-ce qui te procure de la joie dans ton métier ?

Ce que j’aime le plus dans le métier de massothérapeute, c’est de constater le bien-être qui s’installe chez le ou la client.e. J’aime être témoin de la satisfaction de la personne qui voit des résultats. J’aime pouvoir offrir aux gens cette possibilité de soulager leurs douleurs et de savoir qu’ils voient enfin une lumière au bout du tunnel. J’aime aussi les amener à prendre contact avec leur corps, prendre conscience de leur état émotionnel et physique. Le massage leur permet de vivre le moment présent, de décrocher de leur vie quotidienne chargée de stress et il leur offre une autre perspective d’eux-mêmes.

Qu’est-ce que tu fais pour te détendre ou te redonner de la vitalité ?

Je suis moi-même une adepte de l’automassage ! J’ai ma balle de tennis que je ne garde pas trop loin, notamment pour le dos ou pour les pieds. Je prends de longs bains chauds et j’adore me masser avec des huiles essentielles adaptées à ma situation. J’étudie actuellement l’aromathérapie que j’adore combiner avec la massothérapie. Selon moi, ce sont deux disciplines qui se marient à merveille ! 

J’essaie également de prendre de plus en plus conscience de mon corps en travaillant sur ma respiration. Cela me calme, me « ground » et me revitalise.

Pour en savoir plus

Susie-Anne travaille à temps partiel chez elle dans une jolie petite pièce aménagée juste pour la massothérapie (et pour la création de cartes et de bijoux).

Elle offre des services de massothérapie variés. En massage thérapeutique, elle privilégie la technique « deep tissues » (massage des tissus profonds). Elle a recours aux techniques de massage suédois et Lomi Lomi (massage traditionnel hawaiien) pour répondre au besoin de relaxation. Elle offre également des massages adaptés aux femmes enceintes et aux enfants de 6 ans et plus. Elle est formée pour enseigner aux parents comment masser leur bébé en atelier de 4 séances d’une heure.

Elle adore parfaire ses connaissances et elle espère le moment où elle pourra suivre une nouvelle formation.

Triple merci pour ses premières vidéos sur Instagram !!!